Campagnes de défense des intérêts d'OAC

À titre d’association nationale représentant les professionnels en santé de la communication, Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) s’est engagée à mettre en lumière les professions et à rehausser le profil de la santé de la communication au Canada.

Certaines de nos plus récentes initiatives de défense des intérêts comprennent ce qui suit :

Déclaration officielle touchant les compressions de la Régie de la santé régionale de Winnipeg (RSRW) dans les services d’audiologie destinés aux patients externes
Trousses de ressources sur la santé de la communication et les soins en fin de vie
Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2017 sur la Colline du Parlement
Déclaration officielle à propos de la décision du gouvernement de la Saskatchewan d’éliminer la plupart des services audiologiques subventionnés par le secteur public
Campagne « Exigeons un plan » en faveur d’un nouvel Accord national sur la santé
Campagne Ma santé sans imposition
Déclaration officielle touchant les réductions de postes par la Régie régionale de la santé de Saskatoon
Rapport d’étape et Énoncé de position sur la détection et l’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA)
Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2016 sur la Colline du Parlement
Campagne Votez pour la santé de la communication
Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2015 sur la Colline du Parlement
Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2014 sur la Colline du Parlement
L’International Communication Project
Fiche de rendement sur les programmes de détection et d’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA)


Déclaration officielle touchant les compressions de la Régie de la santé régionale de Winnipeg (RSRW) dans les services d’audiologie destinés aux patients externes

En juillet 2017, la Régie de la santé régionale de Winnipeg (RSRW) a annoncé des compressions dans les services d’audiologie, de physiothérapie et d’ergothérapie pour patients externes. En réponse à cette annonce, l’Association canadienne des ergothérapeutes (ACE), l’Association canadienne de physiothérapie (ACP) et Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) ont rendu publique une déclaration officielle mixte recommandant vivement à la RSRW de consulter sur-le-champ les professionnels de la santé des secteurs public et privé à propos des effets négatifs potentiels de cette décision.

Lire la déclaration officielle ici..

Trousses de ressources sur la santé de la communication et les soins en fin de vie

En juin 2017, OAC a diffusé deux nouvelles trousses de ressources visant à éclairer les professionnels des soins de santé, les patients/clients et leurs êtres chers à propos des troubles de la communication et de la déglutition courants en fin de vie. Les professionnels en soins de santé sont invités à se prévaloir de ces ressources dans leur exercice et à les partager avec leurs collègues, leurs patients/clients et les familles de ceux-ci.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter notre site Web.

Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2017 sur la Colline du Parlement

Dans le cadre de nos activités de défense des intérêts durant le Mois de la parole et de l’audition, le Comité de direction d’OAC s’est joint au personnel d’OAC sur la Colline du Parlement le 8 mai pour des rencontres avec les députés des principaux partis politiques fédéraux.

En reconnaissance de la population vieillissante du Canada, les rencontres de cette année ont porté sur le rôle crucial que jouent les orthophonistes et les audiologistes à l’appui de la santé des aînés.

Au cours du mois de mai, des représentants d’OAC ont rencontré plus de 12 membres de la classe politique fédéraux et leur personnel au sujet des troubles de la santé de la communication au Canada.

Déclaration officielle à propos de la décision du gouvernement de la Saskatchewan d’éliminer la plupart des services audiologiques subventionnés par le secteur public

Au printemps 2017, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé qu’il supprimerait le Plan d’appareils auditifs (PAP) en plus d’éliminer beaucoup des postes d’audiologie subventionnés par le secteur public à compter du 1er juillet 2017. En réponse à cette annonce, OAC a rendu publique une déclaration officielle recommandant vivement au gouvernement de consulter sur le-champ les audiologistes de la province. Lire la déclaration officielle ici.

Plusieurs grands débits médiatiques ont traité de la question. Voici quelques-uns des reportages* :

*Disponible en anglais seulement

Campagne « Exigeons un plan » en faveur d’un nouvel Accord national sur la santé

En février 2017, l’Association médicale canadienne, au nom des sympathisants de la campagne « Exigeons un plan », a produit une lettre ouverte au premier ministre Trudeau et ses collègues parlementaires réitérant leur appel à l’action en soins pour aînés et demandant au premier ministre d’honorer sa promesse d’un nouvel Accord national sur la santé.

La campagne « Exigeons un plan » a été lancée dans le cadre de l’Alliance pour une stratégie nationale en faveur des aînés. OAC est l’un des plus de 70 partenaires participants de l’Alliance.

Campagne Ma santé sans imposition

En réponse aux rapports que le gouvernement fédéral envisageait d’imposer une taxe sur les régimes d’avantages-santé parrainés par les employeurs, OAC s’est joint à un groupe d’organismes de soins de santé connexes, y compris l’Association dentaire canadienne, l’Association chiropratique canadienne et l’Association canadienne de physiothérapie, qui recommande vivement au gouvernement fédéral de prendre position contre l’imposition d’une taxe sur ces services de soins de santé essentiels.

Pour mieux faire connaître l’effet négatif de cette modification proposée, les associations de soins de santé, y compris OAC, ont organisé une conférence de presse sur la Colline du Parlement à la fin de décembre 2016 et lancé la campagne Ma santé sans imposition. La réponse à la campagne a dépassé les attentes, avec plus de 130 000 Canadiens qui ont envoyé un courriel à leur députation locale et au ministre fédéral des Finances Bill Morneau pour exprimer leurs réserves à propos de cette taxe proposée.

OAC a également envoyé une lettre directement au ministre Morneau, dans laquelle elle exprimait nos préoccupations à propos de l’effet que la modification fiscale proposée pourrait avoir sur les services orthophoniques et audiologiques à l’échelle du Canada.

Le 1er février 2017, le premier ministre Justin Trudeau a dit à la Chambre des communes que le gouvernement fédéral ne promulguerait pas une taxe sur les avantages-santé parrainés par les employeurs.

Déclaration officielle touchant les réductions de postes par la Régie régionale de la santé de Saskatoon

À l’automne 2016, par suite des compressions effectuées dans les postes d’audiologie et d’orthophonie par la Régie régionale de la santé de Saskatoon, OAC a rendu publique une déclaration officielle recommandant vivement à la Régie régionale de la santé de restaurer les postes sur-le-champ. Lire la déclaration officielle ici.

Les grands débits médiatiques de la Saskatchewan ont traité de la nouvelle. Voici quelques-uns des reportages* :

*Disponible en anglais seulement

Rapport d’étape et Énoncé de position sur la détection et l’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA)

Le 18 janvier 2016, le Groupe de travail canadien sur l’audition des nourrissons (GTCAN) a rendu public un rapport d’étape sur l’état des programmes de détection et d’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA) au Canada. Le Rapport d’étape sur la DIPTA est une mise à jour périodique sur la Fiche de rendement des programmes de DIPTA, que le Groupe de travail a rendu public en 2014. Le GTCAN — une collaboration entre OAC et l’Académie canadienne d’audiologie (ACA) — a également diffusé sa première version officielle de l’Énoncé de position sur la DIPTA en janvier 2016.

Pour en apprendre davantage, visitez notre page sur les programmes de DIPTA.

Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2016 sur la Colline du Parlement

La campagne de défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2016 a mis l’accent sur le besoin d’une stratégie nationale pour les aînés. OAC a rencontré les quatre députés qui sont également membres du Comité permanent de la santé (HESA) et leur a parlé en détail de l’importance de se doter d’une stratégie nationale pour les aînés — une qui comprenne des services en santé de la communication opportuns et subventionnés par l’État pour les personnes âgées ayant des troubles de la communication, de l’audition, de l’équilibre et de la déglutition.

Campagne Votez pour la santé de la communication

Au cours de la période précédant l’élection fédérale canadienne de 2015, OAC a lancé une campagne de défense des intérêts énergique pour situer les questions de santé de la communication à l’avant-plan. Au cœur de la campagne Votez pour la santé de la communication se trouvait une plateforme en ligne conviviale qui a permis aux membres, aux associés et au public d’envoyer des lettres préétablies à tous leurs candidats locaux dans la course à l’élection.

La campagne Votez pour la santé de la communication a fait en sorte que plus de 200 députés élus ont entendu le point de vue de leurs électeurs à propos de la santé de la communication. Elle a suscité des réponses de tous les cinq principaux partis politiques. Au total, 2 745 lettres ont été envoyées aux 898 candidats à l’élection fédérale.

Cliquez ici pour lire les lettres de la campagne Votez pour la santé de la communication.

Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2015 sur la Colline du Parlement

Dans le cadre du travail continu de défense des intérêts d’OAC, l’association a assuré une présence sur la Colline du Parlement en 2015. La CD d’OAC Joanne Charlebois et l’administrateur d’OAC Li Qi, Ph. D., RAUD, Aud(C), ont rencontré deux députés du Nouveau Parti démocratique (NPD)  : Peter Julian, le chef de l’opposition officielle en Chambre et représentant de Burnaby-New Westminster, et Pierre Dionne Labelle, représentant de Rivière-du-Nord. Les deux députés se sont assis avec Mme Charlebois et M. Qi pour discuter de la campagne de l’association sur la santé de la communication et le vieillissement et l’urgent besoin d’une stratégie nationale en matière de démence. Au moment de cette rencontre, le NPD n’avait aucune position sur la question. Par conséquent, OAC a profité de l’occasion pour discuter de la participation de l’association à la campagne « Exigeons un plan » et pour partager des ressources supplémentaires comme la nouvelle brochure sur la santé de la communication et le vieillissement d’OAC.

Défense des intérêts du Mois de la parole et de l’audition 2014 sur la Colline du Parlement

La veille du début de notre congrès 2014, 39 délégués d’OAC se sont réunis sur la Colline du Parlement pour une journée de défense des intérêts consacrée à la santé de la communication. L’objectif : recommander vivement aux décideurs nationaux de prioriser la santé de la communication dans tout le pays. La journée a débuté par une conférence de presse, suivie de 38 rencontres avec les députés, y compris sept porte-parole de l’opposition officielle, quatre ministres du Cabinet et le Bureau du premier ministre. Lors de ces rencontres, les délégués ont demandé aux députés de signer une lettre adressée à l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, qui demandait à Mme Ambrose et à son ministère de reconnaître l’importance de la santé de la communication et d’adopter un rôle de premier plan sur la scène fédérale. Les délégués ont également encouragé les députés à promettre leur appui à la Déclaration universelle des droits de la personne. OAC a couronné le tout par une réception au Restaurant parlementaire pour ses délégués, les députés et les sénateurs. Les représentants de 10 bureaux fédéraux y étaient présents.

L’International Communication Project

En 2014, OAC s’est joint à cinq autres organismes de partout dans le monde pour fonder l’International Communication Project (ICP). L’objectif de cette initiative est de plaider en faveur des personnes ayant des troubles de la communication sur la scène internationale et de s’assurer que la communication soit reconnue comme un droit humain fondamental. À ce jour, des milliers de personnes ont signé la Déclaration universelle des droits à la communication, des millions ont appris à propos du projet à partir des reportages et événements partout dans le monde et des douzaines d’organismes se sont joints au projet à titre de participants. En sa qualité d’organisme fondateur de l’ICP, OAC continue de travailler à faire connaître l’importance de la communication comme un droit humain fondamental.

Vous pouvez aider en signant la Déclaration universelle des droits à la communication, en versant un article ou une photo sur le site Web de l’ICP et en renseignant amis, membres de la famille, collègues, clients et patients sur le projet.

Fiche de rendement sur les programmes de détection et d’intervention précoces des troubles auditifs (DIPTA)

En 2014, OAC a rendu publique une fiche de rendement sur l’état des programmes de DIPTA au Canada lors d’une conférence de presse nationale sur la Colline du Parlement.

La fiche de rendement a été élaborée par OAC et l’Académie canadienne d’audiologie (qui relèvent tous deux du GTCAN). Elle a reçu l’appui de la Société canadienne de pédiatrie, des Élans et Pourpre royale du Canada et de VOICE for Hearing Impaired Children. Le but de la conférence de presse était non seulement de lancer la fiche de rendement, mais aussi de recommander vivement au gouvernement fédéral d’assumer un rôle de premier plan et de collaborer avec les provinces et les territoires afin de mettre en œuvre de vastes programmes de DIPTA à l’échelle du pays. OAC croit qu’il s’agit là d’une question d’intérêt national : chaque enfant canadien devrait avoir accès à un excellent programme de DIPTA, peu importe son lieu de résidence.

Lire le communiqué de presse de 2014.