Les adultes

Nous découvrons le monde à travers nos sens, à travers la communication. La communication, c’est ce qui compte le plus. Si un être cher ou vous-même éprouvez des troubles de communication, sachez que de l’aide est à votre portée.

Les orthophonistes peuvent aider à traiter les troubles de langage, de parole et de déglutition, et les audiologistes peuvent aider à traiter les troubles d’audition, d’équilibre et de traitement auditif, notamment les acouphènes (bourdonnements dans les oreilles). Mais la première étape vous appartient; pour votre enfant, parent, ami(e) ou vous-même : être au courant des signes et savoir quoi faire sont vos outils les plus puissants. Apprenez-en davantage à propos de ce que font les orthophonistes et les audiologistes

Trouvez un orthophoniste ou un audiologiste près de chez vous.

Les types de troubles de communication qui frappent les adultes

La parole et le langage 

Tous ces troubles peuvent être liés à un accident vasculaire cérébral (AVC), à une tumeur au cerveau ou à un traumatisme crânien. La dysarthrie survient également dans les cas de paralysie cérébrale ou d’autres maladies dégénératives telles que le Parkinson, la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique ou SLA (maladie de Lou Gehrig). 

  • Aphasie (A-FA-SI)
    Un trouble de langage attribuable à une atteinte ou à une maladie cérébrale créant une difficulté à formuler, à exprimer et/ou à comprendre le langage.
  • Apraxie (A-PRAX-SI)
    Un trouble de programmation de la parole qui se traduit par des sons et des phrases qui semblent mêlés ou insensés.
  • Dysarthrie (DIS-AR-TRI)
    Un groupe de troubles de parole menant à une paralysie, à une faiblesse ou à un manque de coordination des muscles requis pour la parole.
  • Dysphagie (DIS-FA-JI)
    Une difficulté à mâcher et à avaler les liquides et/ou les solides. Les troubles de déglutition sont courants dans tous les cas susmentionnés et sont également évalués et traités par les orthophonistes.
  • Les troubles d’articulation pouvant découler d’une atteinte neurologique par suite d’un AVC ou d’un traumatisme crânien et sont qualifiés de troubles moteurs de la parole. 
  • Les troubles de voix comprennent une acuité, une sonie ou une qualité inappropriée ou une perte totale de la voix. Les problèmes vocaux peuvent faire suite à une atteinte des cordes vocales en raison d’une chirurgie, d’un effort de la voix (surmenage vocal), d’une maladie (cancer du larynx) ou de conditions autres (fissure du palais, paralysie cérébrale ou trouble auditif).
  • Les troubles de fluidité ou le bégaiement sont une perturbation du débit ou du rythme normal de la parole. Les caractéristiques peuvent inclure des répétitions de sons, de syllabes, de mots ou d’expressions, des hésitations, des sons prolongés ou des interjections. Les comportements peuvent varier d’une personne à l’autre. 

L’audition et l’équilibre

  • Perte auditive de transmission : causée par des problèmes à l’oreille externe et/ou moyenne, notamment une cire excessive, des infections d’oreilles ou une accumulation de liquide. Généralement temporaire et habituellement traitable sur le plan médical.
  • Trouble auditif sensorineural : 90 % des personnes avec des troubles auditifs relèvent de cette catégorie. Survient couramment par suite d’un processus de vieillissement naturel, d’une exposition excessive au bruit, d’un traumatisme crânien et de facteurs héréditaires. Habituellement permanent mais peut souvent être soulagé par des appareils auditifs ou d’autres dispositifs d’écoute assistée.
  • Perte auditive mixte : un mélange de perte auditive de transmission et de trouble auditif sensorineural.  
  • Trouble du traitement auditif : associé aux troubles des centres auditifs du cerveau. Habituellement permanent, mais peut souvent être soulagé par des dispositifs techniques auditifs. Un des symptômes est la difficulté de reconnaissance du langage avec ou sans perte auditive. 
  • Acouphène : L’acouphène renvoie au « bourdonnement d’oreille » en l’absence de tout autre son ambiant. L’acouphène est un trouble qui s’apparente à un chuintement, à un grondement, à un battement, à un froissement, à un tintement, à un sifflement ou à un cliquètement. L’acouphène peut survenir dans une oreille ou dans les deux et, bien qu’il soit souvent associé à une perte auditive, les personnes dont l’audition est normale peuvent également en souffrir. Parfois, les sons s’accompagnent d’une pression ou d’une douleur à l’intérieur ou autour de l’oreille et d’une sensibilité aiguë aux sons. L’incidence de l’acouphène varie de dérangeante à débilitante.
  • Vertige : la sensation que les choses virevoltent ou bougent autour de vous.