Les enfants

Le développement de la communication commence plus tôt que vous ne le pensez

Entendre le premier mot de votre enfant est l’un des moments les plus anticipés de tout parent. Bien que la joie d’entendre votre fille parler pour la première fois soit une occasion mémorable, le développement de son habileté à communiquer a commencé, en fait, bien avant qu’elle ne prononce son premier mot. Dès leur naissance, les enfants commencent à communiquer. Même durant leurs premiers mois de vie, les bébés apprennent à comprendre ce que vous dites et commencent à formuler des sons propres à eux.

L’un des premiers examens que subit votre bébé devrait être un dépistage de la surdité chez les nouveau-nés; cette évaluation rapide, facile et sans douleur doit être effectuée par un audiologiste avant que vous ne quittiez l’hôpital. Dans bon nombre de provinces, les programmes de dépistage universel de la surdité chez les nouveau-nés (DUSN) réaliseront cet examen automatiquement; s’ils ne le font pas, vous devriez vous renseigner sur l’accessibilité du service.

Les trois premières années sont cruciales

La capacité de bien communiquer avec les autres est la base même du développement social, émotionnel et éducationnel d’un enfant; et la recherche a montré que les trois premières années constituent la période la plus déterminante de leur croissance.

L’identification précoce et le traitement sont déterminants

L’identification précoce et le traitement des troubles de la parole, du langage et de l’audition sont absolument déterminants : le plus tôt un problème de communication est identifié, meilleures sont les chances d’améliorer le sort de la personne ou même de lui permettre de se remettre de ces troubles. Puisque l’apprentissage est un processus cumulatif, les difficultés en début de parcours peuvent avoir un effet en cascades sur le reste de la vie d’un enfant. Un démarrage lent à la ligne de départ sera synonyme de rattrapage pendant des années à venir.

Les professionnels de la santé communicationnelle sont là pour aider

Les orthophonistes peuvent aider avec le langage, la parole et la déglutition, et les audiologistes peuvent aider avec les troubles d’audition, d’équilibre et de traitement auditif tels que les acouphènes (les bourdonnements dans les oreilles). Mais la première étape vous appartient; pour votre enfant, votre parent, votre ami(e) ou vous-même : prendre conscience des signes et savoir quoi faire sont vos outils les plus puissants. Apprenez-en davantage à propos de ce que font les orthophonistes et les audiologistes

Découvrez un orthophoniste ou un audiologiste près de chez-vous.

Les problèmes de santé communicationnelle chez les enfants

Troubles courants que les orthophonistes peuvent aider à traiter :

  • Troubles d’élocution (omission, substitution ou distorsion de sons) Exemple : dire « seval » au lieu de « cheval »
  • Troubles de langage
  • Bégaiement (hésitations, répétitions de syllabes ou de mots et reprises)
  • Troubles de voix (volume, tonalité, enrouement)

Signes avertisseurs et indicateurs de risques d’une perte auditive

  • Il cesse ses premiers gazouillements
  • Il tire souvent ses oreilles
  • Il a de nombreux rhumes et otites
  • Il ne comprend pas ce que dit une personne à moins de voir son visage
  • Il parle fort ou hausse le volume du téléviseur ou de la radio
  • Il ne prononce pas des mots complets à 12 mois
  • Il ne répond pas lorsqu’on l’appelle
  • Il demande souvent qu’on lui répète des mots ou des expressions
  • Il présente un historique familial de perte auditive
  • Il est né prématurément (moins de 37 semaines)
  • Il était de faible poids à la naissance
  • Il a manqué d’oxygène lors de l’accouchement

Le dépistage précoce est crucial! Si vous soupçonnez la présence d’un problème, communiquez avec un orthophoniste ou un audiologiste.