Les traumatismes cérébelleux précoces minent le développement neuronal, une possible cause première de l’autisme, laisse entendre une théorie sur le sujet (Princeton University)

Date : 
08 septembre, 2014
Crédit: 
Princeton University
Catégorie: 
Orthophonie
Aides en santé de la communication
Étudiants
Public

Selon des chercheurs de l’Université de Princeton, des dommages au cervelet en début de vie pourraient être la cause première de l’autisme. Le cervelet, situé dans la partie inférieure arrière du cerveau, est grandement chargé de coordonner le contrôle moteur et connu pour son traitement des « renseignements externes et internes tels que les indices sensoriels qui influent sur le développement des autres zones du cerveau ». Il semble que lorsque le cervelet subit pareils traumatismes, cela mène à des problèmes dans les autres zones en perturbant la capacité du cerveau d’interpréter les stimuli et d’exécuter les processus internes, ce qui peut avoir une incidence sur la cognition de l’enfant. Ces découvertes pourraient aider à expliquer l’autisme ainsi que les autres troubles neurologiques. Lire davantage à propos de l’étude.