Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants Canadiens ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle

Date : 
27 juillet, 2021
Crédit: 
Gouvernement du Canada
Catégorie: 
Nouvelles d'OAC
Orthophonie
Audiologie
Aides en santé de la communication
Étudiants
Public

Le Gouvernement du Canada ont le plaisir d’annoncer le lancement d’un nouveau blogue de données intitulé « Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les enfants Canadiens ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ».

En recourant à des données tirées du questionnaire d’approche participative mené par Statistique Canada, Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : Être parent durant la pandémie, 2020, ce blogue de données donne un aperçu des expériences des parents ayant indiqué avoir un enfant âgé de 0 à 14 ans ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle au tout début de la lutte contre la pandémie de COVID-19. (Les questionnaires ont été rempli entre le 9 juin et le 22 juin, 2020.)

Ce blogue de données donne un aperçu des préoccupations des parents concernant leur(s) enfant(s) dans plusieurs domaines : l’état de santé physique et mentale général, la solitude ou l’isolement, le temps d’écran, la quantité d'activités physiques, la réussite scolaire, et la capacité de gestion de leur famille. Ces situations sont comparées aux expériences de parents qui ont indiqué avoir des enfants appartenant au même groupe d’âge sans incapacité.

Principales constatations :

  • Près des deux tiers des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par l’état de santé mental général de leur enfant.
  • Près des deux tiers de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la solitude ou l’isolement de leur enfant.
  • Environ neuf parents sur dix ont indiqué que leurs enfants passaient du temps devant un écran chaque jour; toutefois, un plus grand nombre de parents (près des trois quarts) d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle étaient préoccupés par la quantité de temps que leurs enfants passaient devant un écran que les parents d’enfants n’ayant aucune incapacité.
  • La moitié des parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle ont indiqué que leurs enfants s’adonnaient à de l’activité physique tous les jours et la moitié ont indiqué être très ou extrêmement préoccupés par la quantité d’activités physiques à laquelle leurs enfants s’adonnaient.
  • Plus de la moitié des parents (59 %) ont indiqué qu’ils étaient très ou extrêmement préoccupés par l’année scolaire et la réussite scolaires de leurs enfants, quoique les enfants d’âge scolaire ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle reçoivent plus d’aide pour participer à des activités d’apprentissage liées à l’école.
  • Un plus grand nombre de parents d’enfants ayant une incapacité cognitive, comportementale ou émotionnelle sont préoccupés par la capacité de gestion de leur famille comparativement aux parents d’enfants sans incapacité.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez envoyer : PHAC.chronic.publications-chronique.ASPC@canada.ca