Série de profils d'OAC : Vivre avec l’aphasie - Roberta

L’aphasie est un trouble de la communication qui résulte souvent d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Cependant, certaines personnes peuvent être atteintes d’aphasie primaire progressive, laquelle évolue au fil du temps. Les personnes qui souffrent d’aphasie peuvent avoir de la difficulté à parler, à écouter, à lire et à écrire. Les orthophonistes travaillent auprès des personnes aphasiques pour les aider à acquérir des stratégies qui les aideront à communiquer. Ce soutien peut être fourni individuellement ou en groupe.

Plus de 100 000 Canadiennes et Canadiens vivent avec l’aphasie. Pourtant, ce trouble demeure peu connu. Orthophonie et Audiologie Canada tient à remercier le Centre d’aphasie d’Ottawa de lui avoir permis de parler avec certains clients au sujet de leur expérience.


Roberta vit avec une aphasie primaire progressive qui affecte sa capacité à se souvenir des mots. Originaire de New York, Roberta a enseigné l’art plastique au secondaire aux États-Unis et au Canada. Elle décrit son expérience de l’aphasie primaire progressive comme une progression graduelle qui a commencé par une difficulté à se souvenir des noms jusqu’à des difficultés de communication plus générales.
 

Ce fut toute une adaptation pour Roberta et son époux d’apprendre à vivre avec l’aphasie, mais elle essaie d’en rire chaque fois qu’elle le peut.

Roberta trouve que la thérapie de groupe fournie par le Centre d’aphasie d’Ottawa l’a aidée à s’adapter à son diagnostic. Elle se sent heureuse auprès des gens du centre et elle aime avoir la possibilité de parler avec les autres membres du groupe de leurs intérêts et de leur vécu en ce qui concerne l’aphasie. Elle pense que beaucoup de personnes aphasiques seraient tristes si elles ne pouvaient pas participer à la thérapie de groupe qu’elle décrit comme « la chose à faire ».
 

Elle souligne l’importance de pouvoir communiquer.

Elle explique la frustration que les personnes aphasiques peuvent ressentir lorsqu’elles tentent de communiquer « dans le vrai monde ». La stratégie de Roberta pour surmonter ses difficultés de communication consiste à dire aux gens qu’elle est atteinte d’aphasie et à leur remettre une petite carte du Centre d’aphasie d’Ottawa qui contient des conseils, par exemple, parler lentement et faire de courtes phrases. Elle reconnaît que certaines personnes peuvent craindre de dire qu’elles sont atteintes d’aphasie, mais elle tient à ce qu’ils sachent que le fait de ne rien dire peut parfois rendre les choses plus difficiles. « Je trouve bon de pouvoir simplement dire quelque chose. »
 

Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil
 

Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) est la principale association professionnelle nationale en orthophonie et en audiologie au Canada et elle représente plus de 6 500 orthophonistes, audiologistes et aides en santé de la communication dans l’ensemble du pays. Elle défend aussi les intérêts des personnes qui ont des troubles de la communication, de la déglutition, de l’audition et de l’équilibre. En sa qualité de plus grande association du genre au Canada, OAC préconise la communication comme droit fondamental de la personne et la nécessité d’avoir un accès approprié aux services d’orthophonie et d’audiologie dans l’ensemble du Canada. Cliquez ici pour obtenir plus d’information sur la façon de trouver un orthophoniste ou un audiologiste dans votre communauté.